enfant devant la tv
Etre parent

La télé : à petites doses !

À son âge, votre enfant a beaucoup de mal à faire la différence entre certaines images réelles et d'autres qui relèvent de la fiction, entre ce qui se passe à côté de chez lui et dans un pays lointain. Des images que vous êtes capable d'analyser peuvent très vite le choquer, alimenter l'une de ses phobies, ou encore lui donner l'impression qu'un comportement violent est banal.

Une dose « homéopathique »

Pour bien faire, votre enfant ne devrait pas regarder la télévision plus de 30 minutes par jour en semaine. Cela suppose quelques règles strictes : sélectionner des programmes susceptibles de l'intéresser (éventuellement les enregistrer s'ils passent à un horaire inadapté), ne pas céder s'il vous dit qu'il s'ennuie (allumer la télévision à défaut de savoir quoi faire est un très mauvais service à lui rendre), ne pas vous servir du téléviseur comme « baby-sitter ».
Dans la mesure du possible, regardez l'émission en même temps que votre enfant afin d'en discuter et d'approfondir éventuellement le sujet avec un livre, s'il est demandeur.
Vous ne devez pas empiéter sur son temps de sommeil ni sur ses sorties en plein air sous prétexte que son dessin animé préféré passe tôt le matin ou en fin de journée.

Plus de télévision, moins de sport

Une étude américaine publiée dans le American Journal of Public Health a confirmé que plus on passe de temps devant son téléviseur, plus on risque de grossir : c'est le manque d'activité physique qui est en cause. Pour le démontrer, les chercheurs ont calculé le nombre de pas effectués quotidiennement par des petits, moyens et gros téléspectateurs. Alors qu'il faudrait faire au moins 10 000 pas chaque jour, une heure passée devant l'écran diminue de 16 % les chances d'atteindre ce niveau d'activité physique. À partir de 3 heures et demi passées devant un écran, les chances sont réduites de 50 %.

Gare aux scènes violentes…

Lorsque vous ne pouvez pas regarder la télévision avec votre enfant parce que vous êtes occupé à autre chose, préférez les DVD : vous êtes certain que l'émission ne sera pas entrecoupée de publicités et de bandes annonces violentes. Un enfant choqué ne s'en plaint pas forcément spontanément mais il peut faire des cauchemars ou se montrer irritable. Expliquez-lui que certaines scènes font très peur mais que c'est « pour de faux », comme dans les contes.

 

(photo © anna karwowska / Shutterstock.com)