enfants maternelle sport
A l'école

Les activités physiques en maternelle

En maternelle, même si on ne parle pas encore de « sport », des séances d'activités psychomotrices sont organisées chaque jour.

Dans les programmes officiels, le domaine de l’activité physique en maternelle est décrit sous l’intitulé « agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique ». Différents types de séances sont proposés : des activités de déplacement (courir, ramper, sauter, glisser, grimper…), des activités d’équilibres (se renverser, rouler, marcher sur une poutre…), de manipulation d’objets (lancer, attraper, faire rouler balles, cerceaux, anneaux, foulards…) et même l’utilisation de vélo, draisienne, roller… Des jeux collectifs, des jeux d’opposition, des jeux d’adresse, des séances d’expression corporelle (rondes, danses, mime…) apprennent à votre enfant à coopérer et à s’exprimer avec son corps.

De la petite à la grande section, les enfants apprennent à distinguer ce qui est « devant, derrière, au-dessus, au-dessous, puis à droite et à gauche, loin et près ». Ils apprennent à suivre des parcours élaborés par l'enseignant ou proposés par eux-mêmes.

Des activités progressives

Pour chaque niveau, les activités sont différentes et de difficulté progressive. Les séances durent en général de 30 à 45 minutes.

En petite section, les consignes sont simples, l’enseignant est peu directif et il assure la sécurité des enfants tout en incitant les plus craintifs à se lancer dans l’action. Il montre « comment faire », notamment dans les parcours et les danses. Tous les enfants sont actifs.

En grandissant, les activités avec des règles se mettent en place : l’enfant attend son tour plus facilement, il comprend la consigne sans démonstration de la part de l’enseignant.

Chez les grands, le rangement du matériel et de la salle devient l’affaire de tous. Une analyse simple de la séance est possible : on discute ensemble de ce qui s’est passé pendant la séance, de ce qui se fera le lendemain. Les enfants deviennent capables de mesurer les actions : « compter les points, comparer les distances parcourues, répartir ses petits camarades dans les équipes ». Des gestes plus techniques et précis sont sollicités, par exemple la position des mains dans la roulade, lancer loin dans une cible, marcher en équilibre sur des échasses…

 

Votre enfant apprend à se connaître
 
  • Ne vous étonnez pas de voir votre petit sportif hésiter avant de franchir un obstacle.
    Il ne devient pas peureux mais prend conscience du risque.
  • À chacun sa personnalité ! Ce n’est pas parce que son frère ou sa sœur aînés étaient à l’aise dans toutes sortes de situations acrobatiques que votre petit dernier fera de même.
  • Votre enfant va peut-être à la piscine avec l’école et cela l’inquiète ? Allez-y avant une fois avec lui, la découverte des lieux est rassurante.
  • Prenez le temps de partager des activités physiques et sportives avec lui : vélo, piscine, rollers (il existe des modèles adaptés dès 3 ans !)... Quand les occasions sont régulières on se laisse vite surprendre par les progrès de son enfant. Pour toutes ces activités, pensez toujours aux équipements de sécurité : casque, gants, coudières, genouillères, brassards ou ceinture de flottabilité…
(photo © Losevsky Pavel / Shutterstock.com)