enfant écriture maternelle
A l'école

Vers l’écriture cursive en grande section

En grande section, l'enfant se prépare à l'écriture cursive (écriture « attachée »), avec des exercices de graphisme de plus en plus complexes.

L’écriture cursive (souvent appelée écriture « attachée ») est celle que nous utilisons quotidiennement pour écrire à la main. Elle présente l’avantage d’être une écriture rapide mais elle a l’inconvénient d’être un système complexe dont la maîtrise est longue et technique. Il faut non seulement savoir représenter toutes les formes nécessaires, mais encore les produire dans un sens précis, le seul permettant d’attacher les lettres entre elles avec un minimum de ruptures entre le crayon et la feuille (et donc plus d’efficacité).

Prendre un bon départ

L’enfant doit s’exercer à la maîtrise de différentes rotations, il doit apprendre à lier les boucles, à contrôler leur taille, à savoir alterner grandes et petites (« le »), à inverser les rotations (« s », « x »), à alterner de manière liée « ponts » et « crochets » (« mu »)… Il doit également apprendre à maîtriser les jonctions, à accoler certaines formes, en disjoindre d’autres, ou encore pouvoir repasser sur une ligne sans en dévier (« d », « p »).

L’apprentissage systématique de l’écriture des lettres est réservé au cours préparatoire (CP). La grande section de maternelle a néanmoins un rôle très important dans la préparation à ce savoir-faire : votre enfant effectue en classe des graphismes de plus en plus complexes et miniaturisés, il apprend également à écrire certains mots connus. À la fin de la grande section, votre enfant sait écrire son prénom, en écriture cursive, sans modèle. L’enseignant veille à ce que ses premiers essais ne s’accompagnent pas de mauvaises habitudes. Il s’attache donc à ce que l’élève forme les lettres dans le bon sens, tienne bien son crayon et le lève à bon escient. Mais il n’y a généralement pas lieu de vous inquiéter si votre enfant éprouve des difficultés : les compétences graphiques sont encore extrêmement variables d’un enfant à l’autre et la latéralisation peut n’être pas complètement installée, même à l’âge de 6 ans.

Écrire… avec quelle main ?

Si votre enfant est ambidextre, c’est-à-dire qu’il est aussi habile des deux mains, encouragez-le à écrire de la main droite car l’écriture est conçue pour cette main. S’il est gaucher, son apprentissage sera probablement un peu plus long et la tenue du crayon souvent différente. Mais ne vous exposez pas au risque d’en faire un « gaucher contrarié » !

Dans le cas où votre enfant gaucher éprouve de réelles difficultés dans l’apprentissage de l’écriture, sachez qu’un professionnel de santé (psychomotricien, ergothérapeute) peut l’aider.

Le cahier bien-être pour mieux apprendre en maternelle - De 3 à 6 ans
Pour bien apprendre, il est essentiel de se sentir bien, dans son corps et dans sa tête. Les activités proposées dans ce cahier sont complémentaires
(photo © Laurence Mouton)