Bien se nourrir
Développement de l'enfant

Bien se nourrir pour être bien

Croquer des fruits, manger des légumes, éviter le grignotage, les sucreries… Les parents d’aujourd’hui sont bien informés sur les bienfaits qu’apporte une alimentation saine et équilibrée dans le bon développement de leur enfant. Mais ce n’est pas pour cela que c’est facile de lui faire manger de tout, prendre un vrai petit déjeuner le matin ou refuser qu’il ne croque trop de bonbons. Sauf si l’on met au « menu du jour » quelques nouvelles habitudes qui feront rimer bon appétit et bonne humeur !

Chaque enfant a sa façon de manger 

L'un mange trop vite, l'autre met un temps interminable à finir son assiette, en laisse toujours la moitié ou grignote entre les repas… C'est agaçant ? Bien sûr ! Mais les parents ne sont jamais en panne d'idées pour améliorer la façon de se nourrir de leur enfant.


- La maman de Léa, 3 ans, lassée de jeter des assiettes à moitié pleines, sert désormais des toutes petites portions à sa fille. Le résultat est frappant, la petite fille mange nettement mieux et demande qu'on la resserve plusieurs fois !


- Dans la famille de Louis 9 ans et Matthias 7 ans qui mangent trop vite et en trop grosses quantités, les parents ont ralenti le rythme des repas, en parlant plus, d'autant plus qu'«on ne parle pas la bouche pleine» ! Les discussions avec leurs enfants évitent que les garçons, toujours pressés de retourner jouer à leur console, n'engouffrent au plus vite ce qu'ils ont dans leur assiette.


- Anouck, 11 ans, est «accro» aux sucreries des distributeurs. Pour limiter sa consommation excessive, son papa, plutôt que de marquer sa désapprobation, a utilisé un argument massue : le prix exorbitant des petits snacks de confiseur en libre service. Elle préfère désormais économiser son argent de poche pour s'acheter un pull et a des friandises à doses modérées avec son dessert.


- Victor, 10 ans, prend son petit déjeuner en deux temps, un jus de fruit dès le réveil pour se donner de l'appétit, et une tartine une demi-heure plus tard lorsqu'il a enfin les yeux en face des trous… Des astuces de parents d'aujourd'hui qui savent très bien gérer au quotidien les comportements alimentaires de leurs enfants.Sans jamais les forcer à manger, sans non plus les laisser se nourrir à leur guise !

Bon appétit !

Les mangeurs difficiles

- Respectez les horaires des repas. Un retard de trente minutes peut entraîner un gros coup de fatigue et couper l'appétit d'un enfant.


- Pensez à bien faire boire votre enfant dans la journée. Cela évitera qu'il n'avale un grand verre d'eau coupe-faim juste avant le repas.


- Le pain est un excellent aliment. C'est aussi un fameux coupe-faim. Donnez-le plutôt en cours de repas qu'en apéritif.


- Pour éviter que l'enfant ne passe son repas à demander à boire plutôt que de manger, préparez-lui sa petite carafe individuelle. Il se servira tout seul et devra bien doser les quantités pour en avoir suffisamment durant tout son temps de table.

Les enfants gourmands

- Servez vos plats «à l'assiette», c'est la meilleure façon de doser les portions suivant l'appétit de chacun.


- Donnez la priorité aux légumes : ils sont pauvres en glucides, l'eau représente 75 à 90% de leur poids. Les fruits ont les mêmes caractéristiques, mais leur teneur en sucre est nettement plus élevée.


- Incitez votre enfant à manger lentement pour laisser à son cerveau le temps de lui envoyer les «signaux de satiété».

Les coups de pouce parents

- Ne le laissez pas sortir de table avec son dessert à la main. C'est la première mauvaise habitude des « accros » au grignotage !


- Ne diabolisez pas les bonbons ! Pour éviter d'incessants quémandages dans la journée, mettez en un ou deux dans son assiette de dessert.


- La bonne règle pour que les additifs et colorants n'envahissent pas les assiettes familiale est de faire une lecture rapide des produits que vous achetez. Plus la liste de la composition est longue moins, en général, le produit est bon pour la santé de votre enfant ! 

Et la cantine dans tout ça ? 

Elle n'est pas si mauvaise que ça : le menu est contrôlé diététiquement et beaucoup d'enfants y apprennent même, en imitant leurs copains, à goûter de nouveaux aliments. Mais il y aussi les jours où rien ne les tente et où ils ne mangent à midi que du pain ou des frites. Dans ce cas-là, à l'heure du goûter, forcez sur les produits protéinés (lait, yaourt, jambon, céréales), ils sont des vrais coupe-faim contrairement aux produits très sucrés qui ne donnent qu'un coup de fouet bref et incitent à manger encore plus.


Madeleine Deny

Bien manger

 

Oui, si vous faites preuve de créativité. Les bâtonnets de légumes à tremper dans une sauce au yaourt, ou une sauce rose « princesse » qui n'est qu'un simple « mix » de betterave et de fromage frais, la salade de carottes à l'orange, l'écrasée de pommes de terre et courgettes peuvent lui faire aimer les légumes. Il y a aussi le bon copain qui mange comme quatre… des brocolis et du gratin de poisson ! Invitez-le à votre table, c'est souvent comme cela que les enfants, en imitant le bon ami, se mettent à aimer de tout !

La meilleure sauce du monde, c'est la faim dit un proverbe !

 

Ne paniquez pas lorsque votre enfant hurle de faim en vous suppliant de lui acheter un croissant, une heure avant le repas du soir ! Résistez, donnez le meilleur de vous-même en appliquant la règle «hyper difficile à tenir» mais qui est extrêmement sensée : sauf exception valable, pique-nique ou fête foraine, on n'a jamais un aliment dans la main tant qu'on n'est pas assis à table.

Bon à savoir

 

- Attention à ne pas trop limiter les corps gras. L'huile et autres matières grasses (en évitant bien sûr les graisses brûlées et les huiles hydrogénées) constituent une source d'énergie concentrée indispensable au bon développement du cerveau et du système nerveux de l'enfant.
- La seule boisson indispensable, c'est l'eau. Les autres n'étanchent pas la soif et parfois même l'augmentent. Le sucre est seulement une source énergétique. Il ne contient pas de nutriments essentiels comme les vitamines et les sels minéraux.

Je mange de tout ! - Questions/Réponses - Dès 3 ans
La collection qui répond aux questions des tout-petits