enfant propre la nuit
Développement de l'enfant

L'acquisition de la propreté la nuit

La propreté la nuit ne s'acquiert que plusieurs mois après celle de la journée. Elle se fait autour de 2 ans 1/2, 3 ans, mais il existe des écarts importants d’un enfant à l’autre.

Ressentir le besoin d'uriner en pleine nuit n'est pas une question de volonté mais de maturité du contrôle du sphincter (muscle) de la vessie. Si votre enfant ne sent pas que sa vessie est pleine ou si ses urines ne sont pas assez concentrées durant la nuit, les « pipis au lit » sont malheureusement inévitables.

D'abord la sieste

Les parents sont souvent pressés d'en finir avec le « gouffre » financier que représente l'achat de couches ! Mais il ne faut pas brûler les étapes sous peine de culpabiliser l'enfant qui n'arrive pas à être propre aussi vite que ses parents le souhaiteraient.

Lorsque votre enfant maîtrise parfaitement ses sphincters durant la journée, vous pouvez commencer à lui retirer sa couche pendant la sieste, en mettant une alèze dans son lit pour les inévitables « accidents ». Proposez-lui de faire pipi avant de se coucher, vous augmentez ses chances de réussite. Ne le grondez surtout pas si vous retrouvez ses draps mouillés après plusieurs jours sans problèmes : votre enfant ne maîtrise pas tout et l'acquisition de la propreté durant le sommeil n'est pas immédiate.

Ensuite la nuit

Une fois la propreté acquise durant la sieste, proposez à votre enfant de retirer sa couche la nuit. Si vos premiers essais s'avèrent infructueux, c'est que sur le plan neuromusculaire, la commande ne suit pas. Il va falloir patienter encore quelques semaines : en attendant, proposez-lui de remettre une couche afin qu'il ne se sente pas mis en échec tous les matins. En revanche, le réveiller la nuit pour le faire passer aux toilettes n'est pas à conseiller : vous risquez plus de perturber son sommeil que d'accélérer la maturation du contrôle de sa vessie.

Il est trop tôt pour parler d'énurésie

Environ 400 000 enfants ne sont toujours pas propres à l'âge de 6 ans : on parle d'énurésie lorsqu'à cet âge l'enfant émet encore des urines de manière inconsciente et involontaire.
Le plus souvent il s'agit d'énurésie primaire, ainsi appelée parce que l'enfant n'a jamais réussi à être propre la nuit. Ce type d'énurésie n'est pas d'origine psychologique et un traitement médical peut aider l'enfant à mieux contrôler sa vessie rebelle. Parlez-en avec votre enfant et avec votre pédiatre.

(photo © kate_sept2004 / istockphoto)